mercredi 9 octobre 2013

Foulée du Madiran

Dans l'idée de me préparer au Larzac Dourbie du 3 Novembre j'ai décidé de m'aligner sur ce 20kms dans les coteaux du Madiran..

Il faut bien dire que je n'étais pas très motivé les jours d'avant.. Je ne suis pas fan des courses de ce type sur avec quelques montées très courtes mais surtout du terrain roulant. Mais comme le Larzac Dourbie sera lui aussi assez roulant je m'y colle.. D'autant qu'il y a quelques passages dans les vignes plutôt sympas..

Le profil : 19.5kms et 310m+

A l’échauffement je croise quelques membres du Stade Bagnérais que j'ai rejoins cette année. Gilles, Ulysse et Gauthier avec qui je vais m'échauffer un peu. Ils gagneront tous dans leur catégorie et Gilles finira 2nd du 20kms. Y'a du niveau !
Donc le départ est donné. Je pars vraiment dans l'idée de gérer et d'accélérer au fur et à mesure si tout va bien. J'ai passé le probatoire d'accompagnateur en montagne la semaine précédente et je ne sais pas trop ou j'en suis physiquement.... Alors tranquille..

Donc départ assez tranquille, je me fais même enfermer un peu dans les quelques singles en forêt.



le gars en blanc en fond  : )

Mais je sens que je suis quand même en forme, je me colle aux basques de deux coureurs et  quand je le sens j'accélère un peu et les lâche. Je me dit que je vais essayer de rattraper les coureurs devant tout seul comme un grand. L'an dernier je n'aurais jamais fait ça, je prends en assurance je pense. Et donc j'accélère malgré le terrain qui est vraiment pas terrible pour dérouler. Beaucoup de lisière de champ de mais, des prairies à traverser. Il y a eu vraiment peu de routes forestières et encore moins de route bitumées..  A un moment je regarde mon GPS qui me dit 17.5km/h, sur une portion pas évidente je me dit que ça va trop vite pour moi mais j'ai Gauthier en vue alors je continue pour le rattraper. 

Et ce sera chose faite un peu plus loin, il me dit qu'il a la cheville en vrac alors il est vraiment prudent.. Je sais qu'il joue la victoire au challenge des courses hors stade du département alors je me dit que je vais lui être utile et je me cale devant lui à bon rythme. 
Et là c'est le drame : mes lacets sont défaits !!! je m'arrête et je perds  20 secondes pour les refaire.... ça paraît con mais du coup Gauthier est parti et je ne l'ai plus revu avant la ligne d'arrivée.. Lui il a accéléré, moi j'ai eu un petit coup de moins bien et il finira 2' devant moi.. Ce qui est assez peu  vu notre écart de niveau..

Donc petit coup de moins bien entre le 12ème et le 15ème km mais je reste à bonne allure. et je me retrouve au niveau d'un coureur que je vais suivre jusqu'au bout.
A partir de là il n'y a pas grand chose à dire si ce n'est que je suis un peu lassé des paysages de champs de maïs  et des singles en forêt.. 
Enfin on arrive à Madiran je sais donc que la ligne d'arrivée approche. Et chose que je n'ai jamais faite je décide de me la jouer au sprint ! j'en ai encore sous la pédale alors c'est parti.. 
C'est vrai que c'est marrant une fin au sprint ! Je finis 14ème/130 juste devant mon collègue de sprint après 1h30 d'effort.


Le gros point positif c'est que je suis vraiment rassuré sur ma caisse, j'ai du foncier pour relancer après 20kms et au bout d'1h j'avais l'impression de ne pas avoir couru le matin..
Next step sur le plateau du Larzac !! Pour un objectif en moins de 3h, si la météo est de la partie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire